Accélérateur
de projets

NUMIX-LAB-2023

1 septembre 2023

La 4ème édition du NUMIX LAB se tiendra du 4 au 8 décembre à Bruxelles et Amsterdam.

Table des matières

Après trois éditions en Europe et au Canada ayant contribué à fédérer un solide écosystème francophone autour de l’immersion et favoriser le développement de nombreuses coproductions internationales, le NUMIX LAB tiendra sa 4e édition à Bruxelles et Amsterdam du 4 au 8 décembre 2023. 150 lieux culturels de renom, studios de création, distributeurs, gestionnaires immobiliers, collectivités et partenaires institutionnels, provenant d’une quinzaine de pays européens, nord-américains et méditerranéens francophones et non francophones s’y retrouveront (des participants  néerlandais, allemands, italiens, espagnols, hongrois, ontariens, états-uniens, marocains sont d’ores et déjà inscrits).

Cette quatrième édition, coproduite par Xn Québec et {CORRESPONDANCES DIGITALES], est réalisée en partenariat avec Brussels Major Events (BME), et avec le soutien, du ministère de la Culture Français, du CNC, de l’Union Européenne – projet Unframed collection, de la ville de Montréal, des gouvernements du Québec et du Canada, du Fonds des médias du Canada, de la Délégation générale du Québec à Bruxelles, de l’ambassade de France en Belgique et créative NL.

Pour s’inscrire et consulter la programmation en détail, c’est ICI.

1. Quel programme pour cette 4ème édition ?

La thématique de cette édition sera  l’hybridité au cœur de la création. Elle mettra à l’honneur de nouvelles formes de création hybridant pratiques et technologies, ainsi que de nouveaux lieux œuvrant à l’intensification de leur programmation afin de s’ouvrir à des publics plus larges et plus diversifiés.

Depuis quelques années, sous l’impulsion de financements publics et privés, d’un riche écosystème créatif (studios de création, producteurs audiovisuel, sociétés de mapping, etc.) et d’avancées technologiques notables, les expériences immersives se multiplient et se diversifient tant en termes de modèles de narration, que de formats. Grâce au succès de fréquentation de certaines de ces productions ainsi qu’à la montée en puissance d’acteurs et de solutions dédiés à la distribution et à l’exploitation, elles sont de mieux en mieux accueillies dans une variété de lieux : friches industrielles, centres des congrès, centres commerciaux, lieux patrimoniaux reconvertis, espaces publics, musées, etc.
Face à ce foisonnement de formats, de lieux de diffusion et de diversité des publics ciblés, le secteur culturel immersif se professionnalise et se renforce vers deux dynamiques : la spécialisation des métiers, d’un côté, et la nécessité de se diriger vers une hybridité plus forte des pratiques de création, d’exploitation et de diffusion, de l’autre.

Jour 1 (Lundi 4 décembre) – Visites (Bruxelles) 

Lors de ce premier jour, les participants seront invités à découvrir l’antenne Bruxelloise du Centre Pompidou (ouverture prévue en 2024) et d’une exposition d’art immersif attenante au chantier actuellement en cours au KANAL -Centre Pompidou. Cette visite sera aussi l’occasion d’accueillir un temps fort sur la coopération culturelle actuellement à l’œuvre entre la France et la Belgique.  

KANAL-Centre Pompidou, une antenne du Centre Pompidou à Bruxelles dans un ancien garage Citroën.

Jour 2 (mardi 5 décembre – Bruxelles) – Hybridité des lieux et des modèles d’affaires.

Cette deuxième journée sera consacrée à l’hybridité des lieux et des modèles d’affaires. Les différentes interventions et visites prévues lors de cette journée mettront en avant la façon dont certaines propositions artistiques immersives contribuent à :

  • Créer des événements d’envergure favorisant la réappropriation de l’espace public par les habitants d’une ville et son rayonnement. Le retour d’expérience de Brussels Major Events et la visite de Plaisirs d’hiver réalisés durant cette journée illustreront ce qui est ainsi fait en la matière à Bruxelles.
Plaisirs d’hiver, un événement impulsé par Brussels Major Events.
  • Revitaliser, dynamiser et intensifier les usages de différents lieux jusqu’à en transformer la destination : friches urbaines, lieux de culte, centre de congrès, etc. L’exemple de la transformation d’un espace urbain abandonné en lieu artistique et de création sera partagé avec les équipes de Bentway à Toronto. Viparis présentera les projets immersifs et culturels accueillis et développés dans certains des 12 lieux de la capitale française initialement dédiés au tourisme d’affaire et qui, sont, désormais, des lieux de destination artistiques et culturels pour le grand public. Autre projet international, le MEET Digital Culture Center de Milan viendra discuter sur la manière de créer un lieu culturel dédié au digital.
L’exemple de l’organisation d’un événement par Bentway : la Nuit Blanche. 
  • Développer de nouvelles formes d’adresses aux publics. A l’instar, par exemple, de la Bruegel Box aux musées royaux de Bruxelles
La Bruegel Box, un dispositif immersif du musée des Beaux-Arts de Bruxelles

Jour 3 (mercredi 6 décembre – Bruxelles) – Hybridité de la création et de la production 

Cette deuxième journée mettra en avant différents modèles de création, de production et de distribution de projets immersifs. Différents temps forts ponctueront cette journée :

  • Présentation d’un ambitieux projet immersif dans un site patrimonial emblématique. Cultival, producteur du spectacle immersif Aura Invalides, créé avec Moment Factory et le Musée de l’Armée, reviendra sur les conditions de conception et d’exploitation sur plusieurs années de cette expérience immersive proposée en nocturne au coeur du dôme des Invalides. Des projets réalisés cette année et particulièrement innovants seront aussi présentés tout au long du NUMIX LAB par le Musée d’Orsay ou la Cité du Vin à Bordeaux, par exemple.
Aura Invalides, une nouvelle expérience immersive proposée en nocturne au coeur du dôme des Invalides.
  • Un panel dédié à la production et à la diffusion d’expériences immersives. Ce panel mettra en avant les logiques d’hybridité actuellement à l’oeuvre en termes de production et de diffusion d’oeuvres en ligne (avec l’intervention de l’agence créative allemande Ikonospace), dans les lieux de culture (avec l’intervention d’Ubisoft), dans l’espace public (avec l’agence d’art public canadienne Wireframe) ou dans des lieux patrimoniaux (avec l’intervention de Fever avec leur spectacle Eonarium Genesis).
  • Une visite du chef d’œuvre de l’architecte André Waterkeyn : l’Atomium (660 000 visiteurs en 2022). Cette visite sera l’occasion de partager sur la stratégie du lieu pour développer de nouvelles collaborations, projets et programmations culturelles autour des arts et de la créativité numérique. Une exposition d’arts numériques, Restart qui marque cette stratégie sera aussi découverte à cette occasion.
L’Atomium, le monument iconique de Bruxelles, un lieu de plus en plus dédié à l’immersion entre sons et lumières.

Jour 4 et 5 (Jeudi 7 et vendredi 8 décembre – Bruxelles / Amsterdam) – Hybridité des formats et des technologies 

Le dernier temps du NUMIX LAB sera dédié à l’hybridité des formats et des technologies et à la rencontre d’autres écosystèmes créatifs européens qui viendront à compléter la découverte des lieux, acteurs et studios culturels belges.

Un panel sera donc dédié à l’innovation induites par l’hybridité technologique et artistique de plus en plus prégnante tant des formats que des technologies. Des exemples seront évoqués à la croisée du spectacle vivant et de la technologie (en lien avec les projets de la compagnie canadienne Ex Machina de Robert Lepage), entre expérience culturelle collective et immersion virtuelle (avec la présentation des projets de réalité virtuelle collective de la société espagnole UniVRse tels que Dali Cybernetic présentée à Barcelone, Berlin et Bruxelles), entre mémoire et Web 3 (Développer un centre d’innovation pour créer des logiques de créativité hybrides et trandisciplinaires : l’exemple du DigiArt  – Samia Chelbi du 3D Netinfo).

En complément de l’ensemble des rencontres et des partages prévus avec l’écosystème belge, une présentation du plus grand cluster européen en termes d’industries culturelles et créatives sera réalisé par l’EIT Culture&Creativity de Cologne. 

Une partie des participants au NUMIX LAB se rendront ensuite à Amsterdam pour découvrir des studios de création implantés à Amsterdam (tels que l’agence canadienne Thinkwell et un ensemble d’acteurs majeurs de l’écosystème créatif des Pays-Bas représenté par Creative NL lors d’une session de réseautage avec la délégation). Différentes visites et de rencontres de lieux culturels seront ensuite réalisées : Amaze, Musée Van Gogh, NEMO, NxtMuseum, Rijksmuseum. 

Amsterdam, la deuxième ville-étape de la 4ème édition du NUMIX LAB

2. Quelques mots sur le NUMIX LAB, un événement international itinérant dédié à la créativité et l’immersion numérique.

Le NUMIX LAB est un rendez-vous international annuel visant à accélérer la mise en réseau et à favoriser les coopérations, les coproductions, ainsi que la circulation des œuvres numériques et des expertises au sein de la francophonie (Belgique, Suisse, France, Maghreb, Canada, etc.). Il est co-produit par Xn Québec et {CORRESPONDANCES DIGITALES]. 

Le NUMIX LAB est une communauté hybride qui favorise le croisement entre des acteurs publics et privés. Avec cet événement, notre objectif est de fédérer une communauté autour de la créativité numérique afin de faciliter les collaborations entre les secteurs culturels, audiovisuels et technologiques. Une manière d’initier des rencontres et des collaborations entre trois types d’acteurs

  • Les créatifs (studios, artistes et producteurs audiovisuel) ;
  • Les lieux de culture (musées, centres d’art, lieux de diffusion grand public) ;
  • Les partenaires financiers publics et privés (fondations, fonds nationaux et régionaux).

Le NUMIX LAB est un état de l’art à la croisée d’une multiplicité d’expressions numériques. Ces professionnels réunissent toutes les nouvelles écritures et tous les formats d’œuvres numériques : mapping, arts numériques, visites en ligne, réalités mixtes, réalités augmentées, réalités virtuelles, immersions sonores… Pour nous, la technologie est au service de la narration et non l’inverse. C’est pourquoi le NUMIX LAB réunit également une diversité des formats narratifs, de la médiation culturelle et patrimoniale au spectacle vivant.

Nous avons construit déjà trois éditions en ajustant la programmation aux enjeux, préoccupations et réalités concrètes vécus par les différents acteurs de la création numérique – de la production à la diffusion

À chaque édition, des formats variés de découvertes, d’échanges et de rencontres sont proposés. Ainsi, une édition s’organise toujours autour d’un parcours itinérant unique, propre à la ville qui l’accueille. Au fil de leur séjour, les participants prennent le temps de découvrir des lieux de culture innovants, de s’inspirer les uns les autres, de créer des liens et de nouvelles approches. Trois formats ponctuent les journées de chaque édition :

  • Des pitchs de créateurs : Pour permettre aux participants de partager leurs expériences, leurs passions et leurs enjeux dans un milieu en pleine effervescence. Nous organisons aussi des pitchs d’acheteurs permettant aux studios de création de mieux appréhender les besoins des lieux de culture et institutions présentes. 
  • Des rencontres d’affaires B2B organisées : Des rendez-vous entre créateurs, producteurs, institutions et lieux culturels pour identifier des opportunités et créer des collaborations internationales. Les efforts déployés en amont par les équipes de {CORRESPONDANCES DIGITALES] et de Xn Québec visent à créer des jumelages et rencontres pertinentes, ainsi que des occasions de maillage ciblées en fonction des intérêts et des objectifs des participants. 

Des visites de lieux et des moments d’inspiration : Découvrir l’écosystème culturel local en visitant, avec leurs équipes, des musées, sites patrimoniaux, centres d’arts… Des instants d’inspiration et de discussions pour partager des pistes de collaboration concrètes grâce à des retours d’expériences.

Inspiré et enrichi par ces précédentes éditions, notre prochain séjour en Belgique et aux Pays-Bas permettra de poursuivre l’observation des évolutions culturelles et la construction d’une industrie culturelle et créative dynamique. Pour s’inscrire à la 4ème édition et consulter la programmation en détail, c’est ICI.

Les participants à la dernière édition du NUMIX LAB lors de la visite des haut fourneaux sidérurgiques de Völklinger Hütte, usine sidérurgique classé au patrimoine mondial de l’Unesco accueillant régulièrement des spectacles de mapping et des expositions d’arts numériques.